Amy

Je me souviendrai toujours de cette annonce stupéfiante en ce jour de juillet 2011 : Amy Whinehouse, cette jeune chanteuse à la voix incroyable, venait d’être découverte morte à son domicile, décès lié probablement à une overdose ou à un coma éthylique.

Amy, le film sorti sur les écrans le 8 juillet dernier, relate la vie ô combien tragique de cette jeune artiste à la voix d’or.

De ses 18 ans, où elle se fait remarquer,  en passant par ses moments de débauches effrénés, entraînée par un petit ami (devenu par la suite son époux dont elle se séparera pour adultère)  exerçant sur elle une influence plus que néfaste – pour ne pas dire destructrice –, l’on découvre une jeune femme attachante mais aussi d’une immense fragilité.

Son autodestruction par l’usage massif des drogues est sans aucun doute le plus marquant. Les effets conjugués de l’abus d’alcool, de stupéfiants comme l’héroïne ou encore le crack vont fragiliser davantage  une jeune femme qui n’a pas su gérer sa marche vers la gloire.

Amy Winehouse f4962007 crop

Ce film biographique est d’autant plus émouvant que nous n’avons pas à faire à un film biographique traditionnel, où des acteurs interprètent le personnage avec plus ou moins de sincérité.

Les plans sont en effet issus de moments filmés sur le vif de la jeune chanteuse, ce qui rend ce film d’autant plus intéressant et Amy Whinehouse attachante.

Bien évidemment, certains pourront reprocher le procès fait à charge contre Blake Fielder-Civil – cette « mauvaise fréquentation » qui l’a sans aucun doute faite chuter –, mais il n’en demeure pas moins que cette biographie est un des meilleurs films de l’année 2015.

Pour ceux qui aimaient  Amy Whinehouse et qui aiment les beaux films, il est donc incontournable et ne doivent le rater sous aucun prétexte.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *